top of page

Va vers toi





Vous l’aurez remarqué, l’heure est à la réparation. Après des siècles de silence, de relégation, d'invisibilité, les femmes sont mises en avant dans tous les domaines. La parité devient un mot d’ordre dans le monde de l’entreprise, même si les plafonds de verre n’ont pas été tous fracturés. Et de loin.


Ces derniers mois, de nombreuses expositions ont vu le jour sur les artistes femmes. Citons par exemple « Elles ont fait l’abstraction » au Centre Pompidou ou bien encore la première exposition jamais consacrée à Julie Manet, fille unique de Berthe Morisot et nièce d’Edouard Manet, au musée Marmottan, toujours en cours.





Ces démarches rendent enfin justice à des femmes oubliées et dissimulées par la figure imposante d’un mari ou d’un mentor, d’un frère, alors que bien souvent elles furent tout aussi – ou davantage – créatives qu’eux. Ce fut d’ailleurs tout l’intérêt de l’exposition sur Anni et Josef Albers, ce couple du Bahaus, qui vient de s’achever au musée d’Art moderne, à Paris. Tout l’enjeu est bien là : ne pas sortir ces femmes de l’oubli pour les coincer dans la case de « femmes artistes ». Parce que ce sont avant tout des artistes…



De très nombreux ouvrages sont également parus sur le sujet. À cet égard, je ne saurai que trop vous recommander la lecture de Méfiez-vous des femmes qui marchent d’Annabel Abbs (éd. Arthaud). C’est à la fois le témoignage personnel de l’auteure, une Anglaise férue de randonnées et une étude passionnante sur le destin de femmes connues ou méconnues, parties à la recherche d’elles-mêmes au travers de la marche. Un régal qui pousse à se mettre en marche…


Va vers toi, tel est bien le message au cœur des textes bibliques, dont la lecture évolue enfin elle aussi. Certes, depuis des années, des théologiennes soulèvent les montagnes de lectures machistes (osons le mot) des textes religieux. On pourrait citer par exemple La Bible des femmes parue il y a quelques années chez Labor et Fides, qui a tracé de nouveaux chemins.


L’initiative de la théologienne baptiste Valérie Duval-Poujol va dans le même sens: faire tomber les biais de traduction, les préjugés, les lectures orientées… Dans ce but, elle a créé OuvronslaBible, un site de formation en ligne. Parmi les différents modules figure un parcours biblique consacré aux femmes, de la Genèse à Paul. Valérie Duval-Poujol soulève la question du patriarcat dans les Premier et Second testaments et l’écouter s’avèrera très éclairant, soyez-en sûrs.



Enfin, paru chez Empreinte temps présent il y a peu, revenons sur l’ouvrage de Christine Benoît Elles puisent à la Source de la vie. Si cette étude ne relève pas de la théologie, elle a le mérite de présenter avec des mots simples le récit de vie de femmes de la Bible. Au fil des pages, Sara, Hagar, Rebecca mais aussi Elisabeth, Anne ou la Samaritaine se racontent.


Une agréable façon d’aborder ce thème essentiel : le vaste champ des femmes dans les écrits bibliques.








Nathalie Leenhardt

Nathalie Leenhardt est journaliste, ancienne rédactrice en chef du journal Réforme, elle intervient régulièrement pour l'édito de la matinale de RCF.

Comments


bottom of page