top of page

"Le contrat vital" de Gérard Mermet

« Mettre en place une morale individuelle centrée sur l’utilité collective. C’est l’objet de ce livre. »

Notre avenir dépendra de nous. C’est la pensée qui reste, une fois achevée la lecture de ce nouvel ouvrage du sociologue Gérard Mermet. Le chercheur qui s’attache depuis des années à analyser le changement social et le mode de vie des Français revient avec une œuvre sous forme de manifeste.



Pour commencer, l’auteur dresse un constat : Notre société fait face à des crises

multiples et les défis à relever qu’ils soient écologique, démographique ou économique, font peser des menaces sur notre avenir proche. Face à cette crise multiforme, l’auteur pointe du doigt des institutions impuissantes et une humanité qui se replie sur ses intérêts personnels.


Mais point de fatalisme pour Gérard Mermet, l’auteur nous invite à réagir et à reprendre la main pour réaliser un « Grand sursaut ».


Pour cela c’est à la responsabilité de tous qu’il fait appel. L’ingrédient secret du sociologue pour se tourner vers un avenir plus responsable et plus durable tient en un mot : la morale.


Gérard Mermet appelle à se forger de nouveaux comportements, qui composeraient un « cadre moral » favorisant le respect, la responsabilité et la coopération, afin de retrouver les règles du vivre ensemble, et de faire face aux défis présents et à venir.


Modification des habitudes, remise en cause des certitudes, mobilisation collective, ce « contrat vital » se présente comme une référence commune, un guide aidant à faire société avec ses semblables. L’auteur présente une liste de devoirs à accomplir, avec en ligne de mire une utopie assumée : celle de devenir co-responsable du monde, en vue d’un avenir plus responsable et durable, avec la promesse d’une vie meilleure.


Hélène Masquelier

Journaliste

122 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page