Revue de presse du 20 mars 2019

Science | Laïcité | Populisme

Photo : LP/Olivier Corsan

Marcelo Gleiser, le physicien pour qui science et religion ne sont pas ennemies



« La science ne tue pas Dieu ». Voilà ce qu’a voulu démontrer le physicien brésilien Marcelo Gleiser, lauréat du prix Templeton 2019. Cette récompense, créée en 1972, vise à mettre en valeur une personnalité affirmant la dimension spirituelle de la vie".

Le physicien brésilien Marcelo Gleiser vient de recevoir le prix Templeton affirmant la dimension spirituelle de la vie. Âgé de 60 ans et né à Rio de Janeiro, ce professeur de physique et d’astronomie est installé aux États-Unis depuis 1986. L’homme, qui se dit agnostique, a néanmoins démontré dans ses écrits que la science et les religions ne sont pas ennemies. « Je garde l’esprit ouvert, car je comprends que la connaissance humaine est limitée », a expliqué le scientifique. C’est pour son travail de recherches qu’il vient de recevoir le prix Templeton.


Lire la suite ...




Laïcité : En Marche ! cherche encore sa religion


L’épineux sujet sur la place des religions dans la société française divise les membres de LREM. Ce mercredi soir, ils débattent… avant que l’exécutif ne s’empare du dossier, maintes fois repoussé.



Paris, le 6 mars 2019. « Nos opposants profitent de nos divisions sur la laïcité », souligne la secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, à l’origine du débat de ce mercredi soir. LP/Olivier Corsan

Attention, sujet qui fâche ! Ce mercredi soir, la République en Marche organise une conférence-débat à huis clos sur la laïcité. Un thème qui n’en finit pas de diviser les élus de la majorité, entre les tenants d’une ligne plus « inclusive » à l’égard de l’islam et les partisans d’une laïcité stricte. Et pour cause : le parti n’a toujours pas de religion en la matière.

Lire la suite ...




L’Alliance évangélique mondiale s’engage contre les populismes

Marie Malzac , le 20/03/2019


Face à l’émergence de populismes se revendiquant chrétiens, l’Alliance évangélique mondiale s’est élevée, lors d’un débat aux Nations unies vendredi 15 mars, contre les « nationalismes » qui instrumentalisent la religion.


Les Églises évangéliques sont-elles les « alliées du populisme aux quatre coins de la planète », ainsi que l’écrivait sur Slate Henri Tincq, journaliste d’informations religieuses, peu après la victoire de Jaïr Bolsonaro au Brésil ?L’Alliance évangélique mondiale (AEM), qui représente un nombre important d’Églises, tient à se démarquer clairement de cette image qui colle volontiers à la peau de ce courant du christianisme en pleine expansion à l’échelle mondiale. Lire la suite (version abonnés)


Pour Aller plus loin :



























Retrouvez toute L'actualité vue par les médias protestants sur Regards Protestants








  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Noir Icône YouTube

éditions Empreinte temps présent - contact@editions-empreinte.com - 06 11 44 75 73