Ouvrages et articles autour de Bilge Karasu


Alain Mascarou a rédigé, dans un langage poétique, un essai sur l'ouvrage de Bilge Karasu "Au soir d'une longue journée" que nous avons le plaisir de vous offrir au fil de ce blog à retrouver ici ...


Ci-dessous les articles et ouvrages qu'il a consultés pour la rédaction de cet essai.




De Bilge Karasu


Récits


Troya’da Ölüm Vardı [La Mort était en Troie], traduit par Asli Aktug et Alain Mascarou, Roanne, 2020





Uzun Sürmüş Bir Günün Akşamı [Au Soir d’une longue journée], traduit par Asli Aktug et Alain Mascarou, préfacé par Olivier Abel, Tharaux, 2019





« Avından El Alan », « Initié par sa proie », extrait de Göçmüş Kediler Bahçesi [Le Jardin des chats trépassés], traduit par Alain Mascarou, in Bilge Karasu, l’étranger de l’intérieur, composé par Alain Mascarou, hors série d’Inverses, n° 4, Châtillon, 2016.


Gece [La Nuit], traduit par Alain Mascarou et Serrâ Yılmaz, Paris, 1993


Altı Ay Bir Güz [Un Automne de six mois], Istanbul, 1996


Correspondance


Jean ve Gino’ya Mektuplar/Lettres à Jean et Gino, 1964-1994, éd. établie par Alain Mascarou, trad. des textes français par Simlâ Ongan, Istanbul, 2013


Articles (la traduction des extraits cités est due à Asli Aktug et Alain Mascarou)


« Özleştirmede Sorumsuzluk » [« L’irresponsabilité du purisme »], dans Forum, n° 104, repris dans Susanlar [Ceux qui se taisent] Istanbul, 2009


« O Gün Anneme Bir Masal Anlattım » [« Ce jour-là j’ai raconté un conte à ma mère »], entretien du 19 avril 1966 avec Halûk Aker et Güven Turan, in Susanlar, op. cit.


« Imge Üretiminde Roman Hâlâ Ilk Sırada » [« Le roman encore au premier plan dans la production d’image »], 1983, Ne Kitapsız, Ne Kedisiz [Ni sans chat, ni sans livre], 1994.


Traductions


Marguerite Yourcenar, « Hadrianus’un Andaçları » ndan, extrait des Mémoires d’Hadrien, Pazar Postası, n° 8, février 1958, repris dans Susanlar, op. cit.




D.-H. Lawrence, Ölen Adam, The Man Who Died, L’Homme qui était mort ou The Escaped Cock, Le Coq Fugueur, Istanbul, 1963.




Sur Bilge Karasu


Barbara Coffy, « Composer la peur », in Bilge Karasu, l’étranger de l’intérieur, op. cit.


Laurent Mignon, « Yehuda’yla Uğraşmak », in Bilge Karasu’yu Okumak [Lire Bilge Karasu] publié sous la direction de Doğan Yaşat, Metis, 2013 ; « Se préoccuper de Judas », in Bilge Karasu, l’étranger de l’intérieur, op. cit.


Melek Öztürk, « Soyut Bir Dikenin Acısı:Kahramanlık » [Héroïsme : la souffrance d’une épine abstraite], publié le 04/05/2010


Mehmet Yaşın, entretien paru dans Şalom, Tel-Aviv, 17/08/1999


Autres


— Iossip Brodsky «Flight from Byzantium» The New Yorker, 28/10/1985; traduction française de Laurence Dyèvre et Véronique Schiltz dans Loin de Byzance, Paris, 1988


Léon Chestov, Athènes et Jérusalem, 1937, traduit par Boris de Schlœzer, préfacé par Yves Bonnefoy, Paris, 1967




Yakup Kadri Karaosmanoğlu, Sodom ve Gomor, [1928], 2005, [Leïla, fille de Gomorrhe], version française d’après la traduction de René Marchand, Levallois-Perret, 2009


Yunus Emre, Les Chants du pauvre Yunus, traduit par Gérard Pfister, Orbey, 2004




– Elisabeth Malamut, Sur la route des saints byzantins, Paris, 2001


– Georges Ostrogorsky, Histoire de l’Empire byzantin, traduit par J. Gouillard, Paris, 1977


Paul Ricœur, Le Conflit des interprétations, Paris, 1969




– Philippe Sers, Icônes et saintes images, la représentation de la transcendance, Paris, 2002


– Marlène Zarader, La Patience de Némésis, préfacé par Yves Bonnefoy, Chatou, 2009

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Noir Icône YouTube

éditions Empreinte temps présent - contact@editions-empreinte.com - 06 11 44 75 73