Gürsel
Nedim

Né en 1951 à Gaziantep, Nedim Gürsel a étudié au lycée français de Galatasaray à Istanbul. Très jeune, il publie ses premiers textes dans des revues littéraires. Il se rend ensuite à Paris, pour étudier les lettres modernes à la Sorbonne, et soutient en 1979 sa thèse de littérature comparée sur Louis Aragon et Nazim Hikmet.

 

Le coup d’État militaire du 12 septembre 1980 en Turquie le contraint à rester en France durant trois ans. Ses exils et ses racines sont le terreau sur lequel germera son écriture. Deux de ses premiers livres on été censurés par le régime militaire turc.

 

Son premier récit Un long été à Istanbul, a été traduit en plusieurs langues et a obtenu, en 1976, la plus haute distinction littéraire turque, le prix de l’Académie de la langue turque. En 1981, après le coup d’état militaire, le livre a été accusé d’avoir diffamé l’armée turque. En 1983, son premier roman La Première femme est également accusé d’avoir offensé la morale publique et a été censuré par le régime militaire.

 

 En 1986, il obtient avec La Première femme le prix Ipekci pour sa contribution au rapprochement des peuples grec et turc. Nedim Gürsel a également obtenu le prix de la meilleure nouvelle décernée par RFI en 1990.

éditions Empreinte temps présent - contact@editions-empreinte.com - 06 11 44 75 73

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Noir Icône YouTube