Du populisme chrétien ...

Après Scandales , qui épinglait l’Église sur la pédophilie ou le vote extrême-droite, Christian Delahaye élargit son propos aux liens entre les religions et le populisme dans un nouvel essai. Son Alliance contre naturesous-titrée « Quand les religions nourrissent le populisme » (282 pages., 18 €, éditions Empreinte), puise très loin dans les textes saints, tout en faisant écho à l’actualité du moment.


« Il y a comme un air de famille dans tous les mouvements populistes. »

Pour en convaincre son lecteur, Christian Delahaye l’invite, dans son dernier livre, à une revue de détail des mouvements émergents qui secouent actuellement la planète. Et pour ce journaliste, spécialiste des affaires religieuses, pas de doute : du « populisme chrétien de Donald Trump » à Vladimir Poutine, « qui se drape dans la tradition orthodoxe », en passant par les références appuyées au catholicisme d’un François Fillon pendant sa campagne 2017, le retour du religieux a incontestablement partie liée avec cette recrudescence.



Évidemment, dès les premières pages de cet essai, on saisit que c’est d’un retour « insidieux, perverti et dévoyé » qu’il s’agit. L’auteur de l’Alliance contre nature stigmatisant d’emblée cette « marée noire populiste » qui « charrie des références au christianisme, ou plutôt à un avatar pestilentiel du christianisme ».


Le cadre est posé, place à la démonstration. Qui aime bien châtie bien ? Expert du dialogue interreligieux, Christian Delahaye connaît son caté par cœur et son Église (catholique) sur le bout des doigts. Et, pour lui, l’évolution post-conciliaire de celle-ci ces quarante dernières années n’est pas pour rien dans la dérive identitaire de nombre de fidèles. Le populisme en serait en quelque sorte la résultante funeste.


Lire la suite sur La République des livres

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Noir Icône YouTube

éditions Empreinte temps présent - contact@editions-empreinte.com - 06 11 44 75 73