Thérapie Familiale : Les Approches Maudsley

  • Family Based Treatment (FBT)

Développée à l’hôpital Maudsley à Londres (Eisler), et ensuite manualisée aux USA (Lock et Le Grange), cette approche est basée sur une collaboration étroite avec la famille. Cette technique de traitement familial ambulatoire s’est beaucoup développée au cours des 15 dernières années. Elle est caractérisée par une forte mobilisation de la famille, au premier rang pour la re-nutrition, en tant que facteur de guérison. Elle prépare la famille à reprendre le contrôle des symptômes alimentaires, selon des guides précis, notamment sur la conduite des repas familiaux. Ce sont les parents qui jouent le rôle principal de faire remanger leur enfant, avec le soutien des thérapeutes. C’est un rôle lourd, qui n’est pas accessible à tous les parents : ils doivent avoir la volonté et la disponibilité nécessaires pour faire manger leur enfant repas après repas, administrant un plan de traitement 6 fois par jour (Eisler, Université de Londres, Family and Multifamily Therapy, Simic, Eisler, et al, Oct 2012, Wiley online, Ch. 18). Des manuels de traitement ont été élaborés : ils servent à guider, non pas à rigidifier un processus de traitement qui pourrait varier selon l’évolution et le ressenti du patient et des parents.

Cette pratique est moins appropriée pour des parents fragiles, malades eux-mêmes ou sujets à des addictions, et pour des patients adultes chronicisés. Le FBT est contraignant : toute la famille doit manger ensemble et participer au processus, ce qui ne convient pas nécessairement à la fratrie, ni aux parents qui préfèrent peut-être se reposer sur les soignants, ne se voyant pas participer aux soins (Kartini Clinic, Family Based Treatment: why is it so wretchedly hard, 12 Juin 2013). Outre la réduction des coûts institutionnels liée à une prise en charge ambulatoire efficace, l’avantage du FBT est que l’enfant reste actif dans son environnement naturel.

Initié il y a 40 ans et élément phare du FBT, le repas thérapeutique est un autre outil de traitement qui a montré son utilité et a évolué vers une pratique plus ouverte. Une étude au Royaume-Uni a suivi 21 familles, traitées selon la méthode FBT, pendant leur repas. C’était un effort d’observation en vue d’un encodage de stratégies utilisées par les parents pour faciliter la prise de nourriture de leur fille anorexique.

Même si le FBT est peu pratiqué en France, du moins dans la forme développée à l’hôpital Maudsley, certains centres spécialisés s’engagent à inclure pleinement les parents dans la thérapie unifamiliale et multifamiliale. Ils semblent avoir une vision moins structurée d’aide à la prise des repas : un repas au self avec plusieurs malades et leurs thérapeutes, ou un repas partagé avec soignants et famille, ou un repas accompagné à la demande des parents avant la sortie d’une hospitalisation. Nos entretiens ont évoqué l’aide apportée par un partage de repas avec les soignants.

 

  • New Maudsley Model

Donnant plus d’importance aux ressentis et besoins de la famille, Dr. J. Treasure élargit les pratiques avec le New Maudsley Model. Tout en reconnaissant le poids de notre souffrance, elle constate que nos propres émotions et réponses parentales à la maladie peuvent perpétuer les symptômes. L’approche, basée sur des ateliers thérapeutiques pour parents (ou pour familles) se sert d’une trousse d’outils pour aidants (Toolkit for Carers).

Des métaphores avec des animaux sont utilisées pour aider les membres de la famille à identifier leur style dominant d’ajustement à la maladie… et à le modifier s’il s’avère inadéquat (Métaphores plus amplement décrites dans l’ouvrage de Solange Cook–Darzens, Approches Familiales des Troubles du Comportement Alimentaire pp. 154-155). Cette ouverture aux parents sert à les motiver, à calmer leurs craintes, et à ajuster leurs paroles et comportements face à la maladie.

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Noir Icône YouTube

éditions Empreinte temps présent - contact@editions-empreinte.com - 06 11 44 75 73