Autres Thérapies

(liste non exhaustive)

Pratiquées en tandem avec d’autres thérapies pendant ou après la restauration du poids, en milieu hospitalier ou en ville.

Pour les patients :

Remédiation cognitive (CRT - Développée entre 1975 et 1998 à Londres par B. Lask (1941-2015) et R. Bryant-Waugh) : un patient apprend à corriger une rigidité cognitive qui contribue à entretenir ses symptômes de TCA. Pour reprendre les termes d’une étude de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), la CRT aide le patient à voir une forêt plutôt qu’un arbre et à pouvoir se déplacer d’arbre en arbre. Cette correction s’opère par des exercices qui activent différentes parties du cerveau simultanément, concernant le tri des informations et la flexibilité. Cette pratique, une sorte de gymnastique du cerveau, cible une façon de penser plutôt que le contenu de la pensée. Elle vise des habitudes, leurs signaux et des options pour développer de nouvelles habitudes. Elle travaille sur la mémoire, l’attention sélective, le raisonnement et la résolution de problèmes, la capacité d’auto contrôle et d’auto-monitoring. Ces approches pragmatiques ne se penchent ni sur l’inconscient ni sur la problématique anorexique, mais peuvent ouvrir le patient à accepter un suivi thérapeutique qui tienne compte du relationnel.

  • L’Art thérapie : (ex : dessin, peinture, théâtre, musique, danse, modelage, photographie, marionnettes) permet de pénétrer les problématiques inconscientes de l’individu pour conduire à une transformation positive de lui-même (S. Torre, Psychologies : l’art thérapie, Stéphanie Torre, Décembre 1998, www.psychologies.com). Développée en Angleterre en 1940, l’art thérapie n’a été reconnue en France qu’en 1986. Pour le patient, c’est un véhicule pour libérer sa pensée, canaliser ses énergies, se découvrir : elle peut aussi inclure les parents, leur donnant un outil pour mieux comprendre leur enfant. L’accès limité aux ateliers fut un problème relevé dans nos entretiens. Une étude portant sur 56 patientes anorexiques/boulimiques adultes a montré que toutes ont tiré bénéfice de ce type d’atelier

 

La thérapie par internet : quelques exemples

Dr P. Robinson, en Angleterre, a développé un modèle de thérapie par internet. En quatre ans, son équipe a soigné 97 individus souffrant de boulimie et frénésie alimentaire. Les participants étaient suivis à distance sur 12 semaines par des professionnels de santé, en s’appuyant sur les écrits du malade (écriture thérapeutique). Le protocole incluait un plan de repas, des écrits soumis régulièrement, dans le but d’opérer un changement de comportement.

En France, Dr. S. Guillaume du CHU Montpellier, a développé un traitement en ligne pour la boulimie. Son programme permettait à des malades géographiquement éloignés des centres de soins d’avoir accès à des professionnels de santé, 24 h/24, dans le cadre d’une méthode structurée. Le succès de son programme (exercices à chacune des 7 étapes sur 6 mois) dépendait largement de la sélection initiale des patients capables de le suivre (après un entretien en personne de 2 h 1/2). Dans un tel programme, les malades étaient fortement encouragés à :

  • Éliminer les contacts avec tous les autres médias sur les TCA

  • Se couper de connaissances qui n’encouragent pas la confiance en soi (Journée famille de l’AFDAS TCA, 12 Juin 2015. Salut BN, Dr S. Guillaume et L. Szabo, CHU Montpellier Nîmes. Ce programme n’est plus opérationnel faute de financement.)

 

Intranet en milieu hospitalier

Les patients de son service étant coupés du monde de l’internet, Dr N. Godart, IMM, Paris, essaie de canaliser le talent des malades via l’usage de l’intranet en atelier. L’expression est guidée et encouragée dans un blog, un réseau social intramuros. Le manque d’équipements et la forte demande des patients font que les places sont rares4.

Webinaires, conférence en ligne ou classe virtuelle. Il existe des programmes (gratuits ou avec abonnement) pour grand public, émis par des professionnels sur les TCA, en anglais (Ex. : Une série sur TCA, NEDA, « Webinaires » ; Eating Discorder Part2, UCTV, Jan 2015, Dr. D. LeGrange.) A ce jour, l’offre française des webinaires est limitée et surtout disponible aux professionnels.

 
Thérapies complémentaires pour parents

Certains parents ont trouvé du réconfort dans les thérapies suivantes :

  • Thérapie pour couples : IMAGO est un exemple de thérapie qui vise à améliorer la compréhension de la dynamique du couple. Il apprend à reconnaître et réparer les blessures du passé, à se sentir en sécurité et à apprivoiser sa réactivité. Utilisant le contact des yeux et des mains, il apprend à se redécouvrir et débloquer des voies de communication. Deux couples témoins ont expérimenté cette thérapie qui leur a apporté des techniques d’échange de meilleure qualité.

  • Communication Non Violente (CNV) : un apprentissage pour communiquer différemment : exprimer clairement, écouter l’autre, observer, formuler ses demandes de façon positive, pour faire taire jugements et confusions pour nous libérer de notre conditionnement culturel.

  • Services du CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) : Au nombre de plus de 300 en France, ces centres offrent divers services, dont un soutien psychologique, couverts entièrement par la Sécurité Sociale. Plusieurs témoins ont bénéficié de l’aide d’un psychologue dans un CMPP proche de chez eux. Un père : il m’a sauvé la vie. Notre fille a bénéficié de ce centre aussi.

 

Thérapies pour tous

Thérapie pour lâcher prise — Réduction de stress — La Pleine Conscience (Mindfulness Based Stress Réduction — MBSR).

Ces approches, peu onéreuses, accessible à tous, simples à apprendre et à pratiquer tous les jours sont potentiellement applicables à une grande variété de maladies chroniques. Elles proposent notamment, face aux moments de stress quotidien, de ne pas chercher à fuir ces instants… ; il s’agit au contraire de les accueillir et de les observer… On cherche à explorer tout ce qu’une pensée négative déclenche en termes d’émotions, de réactions corporelles. Elle peut inclure, entre autres, le yoga et la méditation, et s’inscrit dans une médecine participative : l’individu mobilise ses ressources internes et est un partenaire actif de son propre traitement. Il parvient à accepter que la perfection ne soit pas dans la réalité de tous les jours.

 

L’existence d’influences inconscientes sur l’estime de soi est à prendre en considération. Sachant qu’il n’existe pas à ce jour de « cure miracle » de l’estime de soi, la multiplication des gestes d’écologie psychologique pour ne pas se polluer inutilement la tête […] est souhaitable… Elles (les ambiances mentales) sont composées d’un tas de petits messages subliminaux dont aucun ne pèse lourd en lui-même, mais dont l’effet cumulé, année après année, devient important.

 
À approfondir

  • Technique EFT (Emotional Freedom Technique) Cette technique psychocorporelle a pour but d’alléger les souffrances émotionnelles et psychologiques. Elle se pratique par la stimulation de points situés sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise, d’où cette appellation de technique dite « méridienne ». L’EFT est surtout utilisée en conjonction avec la psychothérapie et le coaching.

  • Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires (EMDR). Cette technique permet de dépasser une phase traumatique, de modifier une perception et de puiser de nouvelles ressources dans sa réalité présente, dans sa propre capacité de faire des choix3.

  • Hypnose : Ce travail thérapeutique stimule le lien entre le conscient et l’inconscient. C’est un état modifié de conscience, un état naturel survenant spontanément au quotidien. Il s’agit d’un mode de fonctionnement psychique par lequel le sujet, en relation avec le praticien, va pouvoir faire l’expérience d’un champ de conscience élargi.

  • L’Ethérapie : Technique de gestion des stress, basée sur des notions ancestrales, cherche à mettre en conscience et en cohérence toutes les facettes de notre être, identifiant les causes de nos désaccords internes, afin de progresser dans la réalisation de soi, sonder la mémoire cellulaire, les connaissances inconscientes de notre corps5.

  • Ateliers parents, École des Intelligences Relationnelles et Émotionnelles, un regard des professionnels pour acquérir de nouveaux outils au service d’une parentalité positive et empathique, pour changer de regard sur nos enfants et comprendre les motivations de leurs comportements. Exemples : Ateliers Kimochis ou Ateliers Filliozat.


 

  • Facebook Black Round
  • Twitter Black Round
  • Noir Icône YouTube

éditions Empreinte temps présent - contact@editions-empreinte.com - 06 11 44 75 73