Le mage et le musicien, quand deux solitaires se rencontrent.

Publié le : 2018-09-12 10:17:49
Catégories : Recensions

Le mage et le musicien, quand deux solitaires se rencontrent.

Virginie Reisz est une romancière qui a déjà trouvé son public. Elle publie aux Editions Empreinte Temps Présent « Le mage et le musicien », un roman original.

Dans cet ouvrage, pas d’intrigue menée rapidement en ménageant le suspens, pas d’écriture rythmée et simple pour séduire les lecteurs pressés. Il faut prendre du temps pour apprécier les détails et les descriptions, pour s’attarder sur les réflexions de l’auteur. Chaque phrase semble avoir été élaborée de façon réfléchie et minutieuse. Chaque mot semble avoir été pesé.

Le mage et le musicien

Virginie Reisz

Editions Empreinte Temps Présent

mai 2018

173 pages

18 €

 

Deux histoires se croisent : celle du musicien (Fazil Say, pianiste et compositeur contemporain) et celle du magicien (Balaam, personnage biblique de l’Ancien Testament).

Balaam côtoye divers dieux tout en restant conscient de ne posséder aucun pourvoir contre la volonté du Dieu unique des Israélites. Fazil Say est un athée, connu pour ses tweets jugés injurieux envers les valeurs religieuses  et ses critiques du gouvernement islamo-conservateur de son pays, la Turquie.

Virginie Reisz s’appuie sur le récit du livre des Nombres concernant Balaam et sur les éléments biographiques connus ou ses rencontres s’agissant de Fazil Say. Elle laisse ensuite libre cours à son imagination pour décrire leur environnement, leur vie et leurs émotions, transportant ses lecteurs dans les univers romancés des deux personnages.

C’est en observant le pianiste lors d’un concert que l’auteur repense au devin.

Pour le lecteur, il y a en fait deux récits menés en parallèle, réunis par la seule association d’idées de la romancière. Cependant, le musicien et le mage se rejoignent par leurs colères enfouies au plus profond d’eux-mêmes et par leur solitude.

Alors surgissent en eux des questions essentielles, celles qui occupent tous les hommes. On trouve par exemple des allusions au pacte d’amour d’un dieu qui pour la première fois aime son peuple, aux dieux modernes qui étendent leur toile immortelle. On rencontre les fragilités humaines. Le lecteur  - s’il le souhaite - peut aller au-delà de la simple lecture d’un roman.


Ce livre est donc un bon choix pour s’évader du quotidien.


Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Facebook Librairie7ici