Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des nouvelles de nos actions, nos projets, etc ?

Le film et le livre qui prolongent l’espoir ...

Publié le : 2018-10-27 16:19:02
Catégories : L'actualité des éditions empreinte , Les recensions de livres des éditions Empreinte temps présent

Le film et le livre qui prolongent l’espoir ...

Vivre jusqu’au bout

 Le film et le livre qui prolongent l’espoir de Stephen Hawking

 



Le physicien britannique Stephen Hawking a ému le monde entier par sa persévérance à combattre une maladie incurable et à partager sa culture scientifique. Aujourd’hui, Francis Valla, Corinne Nême-Peyron et Damien Guillaume prolongent l’espoir. Créateurs de tendresse, de complicité et d’humour, leur film et leur livre bouleversants nous parlent de notre besoin de vivre ensemble en harmonie sur cette planète. D’oser un amour plus vrai, un autre art de vivre. Des petits bonheurs. Des rayons de soleil qui peuvent se glisser en douceur dans votre intérieur…



Vivre jusqu'au bout, traversée de la maladie de Charcot



Un espoir infini, magnifique



Le magazine Science et Avenir raconte l’histoire de notre élan vital. À travers le dernier geste symbolique du physicien Stephen Hawking, décédé le 14 mars 2018 à l'âge de 76 ans. Après des obsèques fin mars 2018 à Cambridge (Royaume-Uni), une cérémonie s’est tenue le 15 juin 2018 à Londres, à l'abbaye de Westminster. « L'occasion d'inhumer le physicien aux côtés de Newton et de Darwin... mais aussi de diriger la voix synthétique de Hawking, mise en musique par le musicien électronique Vangelis, vers le trou noir le plus proche, dans un dernier geste symbolique ! »  Ici, Francis Valla, 100% auvergnat, Corinne Nême-Peyron, accompagnatrice des Diaconesses de Reuilly, et Damien Guillaume, photographe et réalisateur à Paris, nous racontent un espoir similaire. À travers un témoignage et un documentaire inédits qui prolongent le rêve d’Hawking. Cela nous confronte aussi à des questions existentielles, mais en ballade libre à vélo !  





 




Le métier d’homme et « l’ALS Ice bucket Challenge » (1)

Ce livre et ce film (ensemble) font chanter notre âme, car ils rompent l’isolement. Celui des malades, des proches et des soignants, des volontaires bénévoles et des professionnels. Mais ils nous rendent surtout acteurs de l’art de vivre jusqu’au bout. Personne dans le monde ne doit plus se sentir isolé, face à la SLA ni à la maladie. « Le monde entier est un théâtre, et les hommes et les femmes ne sont que des acteurs ; ils ont leurs entrées et leurs sorties. Un homme, dans le cours de sa vie, joue différents rôles. » (William Shakespeare, Comme il vous plaira, Acte II, scène 5, 1599, Vivre jusqu’au bout, p. 95). Le théâtre de la grâce de Francis Valla contient un trésor à partager.

 

Des grains de sable d’or


Pour aller plus loin les uns avec les autres et pour rencontrer les auteurs et le réalisateur sous une belle réserve de ciel étoilé, RDV est pris samedi 10 novembre 2018 au Chambon sur Lignon, en Haute-Loire. Une date proche… pour une découverte privilégiée. Mais au-delà du rêve, au-delà du quotidien, l’action est vivante. Tout au long de l’année jusqu’au 21 juin 2019 (Journée mondiale de la SLA dite « maladie de Charcot ») et ici, tout sera toujours possible. Tous peuvent participer. Mais, n’attendez pas pour découvrir ce livre, pour faire connaître ce film, pour découvrir cette recherche et agir dès maintenant. De toutes les manières, « Il nous faudra répondre à notre véritable vocation qui n’est pas de produire ou de consommer jusqu’à la fin de nos vies, mais d’aimer, d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes » (Pierre Rabhi, Vivre jusqu’au bout, Edition Empreinte, 2018, p. 77). Il est temps de prendre soin de la vie autrement.

 

Si la mort de Stephen Hawking a suscité « une pluie d'hommages rarement égalée pour un scientifique, de la reine Elizabeth II à la Nasa en passant par l'ancien président américain Barack Obama », c’est que le thème du film de D. Guillaume et du livre de F. Valla et C. Nême-Peyron mérite largement d’être découvert. S’il est vrai que nous pouvons « voir le monde avec un œil neuf, et sentir qu’on peut le réinventer » (W. Stevens), qu’il existe « un rêve dans le rêve » (E. Poe)

 

Parce que tout le monde peut réaliser son rêve



Hawking et ces trois auteurs sont sources d'inspiration. Ils nous poussent à donner le meilleur de nous-même, et à ne rien laisser nous freiner, pas même nos handicaps. Pas même notre peur. Pas même nos nuits. Avec eux, au fil des pages et des images, le matin vient, les beaux jours reviennent et nous voilà grisés. Prêts à plier bagage, sans même avoir besoin d’aller forcément trop loin. Car on le sait bien, les meilleurs souvenirs se moquent des kilomètres…  Bel automne ! 

Bel « éloge de la faiblesse » salutaire pour nous tous.

 

RDV le mois prochain. D’ici-là, faites-le plein d’espoir et de beaux souvenirs.

 

David Gonzalez

 

(1) Le ALS Ice Bucket Challenge est un geste consistant à se renverser ou se faire renverser un seau d’eau glacée sur la tête puis à inviter un ou plusieurs amis à reproduire ce geste. Le but de ce défi est à la fois de médiatiser la lutte contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA), également appelée maladie de Charcot, et de collecter des fonds pour lutter contre cette maladie.  Wikipédia.

La campagne devient « virale » sur les réseaux sociaux durant l'été 2014, notamment à la suite de la participation de Mark Zuckerberg, qui a ensuite convié à y participer d'autres célébrités aussi diverses que Bill Gates (fondateur de Microsoft), Oprah Winfrey (présentatrice de télévision), Jessica Biel (mannequin et actrice), Larry Page (cofondateur de Google), Justin Timberlake (chanteur) ou Ricky Gervais (acteur). La campagne a réussi à lever plus de 100 millions de dollars américains de fonds pour l'association ALS (de 3 millions de donneurs différents dans le monde entier), contre 2,8 millions de dollars l'année précédant cette médiatisation.

Pour aller plus loin sur ces thèmes et dans la recherche par les livres (également bien présents dans d’autres univers que ceux de la spiritualité protestante), Cf. les témoignages : Une brève histoire du temps, de Stephen Hawking, et Le tout dernier été, d’Anne Bert, Fayard, 2017. Le métier d’homme, l’un des premiers livres d’Alexandre Jolien, en donne le ton… et le fond: « Je suis un anormal. On l’a dit, assez. Je l’ai senti. Les mouvements des yeux qui passent à l’examen chaque parcelle de mon être me l’apprennent : tel regard fixe le mien puis descend, là précisément où se trouve la preuve qu’il recherche : « il est handicapé… » (Coll. « Spiritualité-philosophie », Edition Marabout, 2011). 




Toutes les infos sur l'évènement au Chambon-sur-Lignon en cliquant sur ce lien

Produits liés

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Facebook Librairie7ici